Quels sont les avantages et risques de la location d’une maison ?

Pour des projets de vacances ou encore de changement d’air, l’alternative la plus proche serait de louer un appartement. Cela comporte plusieurs avantages. Toutefois, certaines conditions doivent être respectées pour la bonne marche du contrat de location, sans quoi les deux parties courent d’énormes risques. Quels sont alors les avantages et risques liés à l’absence d’un bail ? La réponse à cette question dans cet article.

Avantages

Le tout premier avantage notable en ce qui concerne la location d’une maison est le fait de ne plus avoir à payer des équipements et meubles. D’ailleurs, plusieurs offres de location sont à voir ici. Cela permet à l’acquéreur de faire des économies. Une maison déjà meublée ne demande pas un réaménagement particulier, même pour en déménager. De plus, la durée du bail est d’au moins trois années pour une location non meublée et d’une année pour une location meublée.

Pour des étudiants, il est possible de diminuer cette durée, cela leur permet de déménager à tout moment. Pourvu que le déménagement ait été signalé. De plus, le locataire d’une maison déjà meublée possède l’avantage de quitter les lieux sans aucune explication. Cependant, il est préférable de prévenir le bailleur un mois avant le départ.

Les risques possibles en l’absence d’un bail

Le bailleur encourt plusieurs risques lorsqu’il ne remplit pas certaines formalités ou règles. Par exemple, en l’absence de la signature d’un bail par le locataire, le bailleur court le risque de voir le locataire avec des impayés de loyer. Et il devra alors recourir à la justice pour obtenir le paiement des dettes. La loi indique que le logement est supposé être en bon état avant sa mise à disposition à un locataire. L’enjeu est que le bailleur ne devra pas se plaindre d’une quelconque détérioration du logement dès lors qu’il ne l’a pas préalablement signalé au locataire. Dans le cas contraire, ce dernier devra prouver que l’habitation était déjà mauvais état avant son arrivée.

Par ailleurs, il est impossible de réviser le montant d’un loyer dans le cas ou aucune clause de révision n’est mentionnée dans le contrat.