Superstition turque : le "nazar", c'est quoi au juste ?

Si vous vivez en Turquie ou si vous avez une fois séjourné dans ce magnifique pays, vous avez sûrement vu au moins une fois les fameux « nazar ». En effet, le nazar fait partie intégrante de la culture de la Turquie. Il est souvent accroché au-dessus de la porte ou est offert à l’occasion d’une naissance. Si les origines du nazar remontent à bien des générations, l’interprétation de sa signification porte encore à confusion de nos jours. Dans la suite de cet article, vous découvrirez toutes les infos essentielles au sujet du nazar.

Le nazar : qu’est-ce que c’est ?

Si vous faites partie des personnes qui n’arrivent toujours pas à comprendre la signification de l’usage du nazar en Turquie et dans d’autres pays du monde, vous pouvez lire le site pour avoir de plus amples informations. En réalité, le nazar n’est rien d’autre qu’une amulette. Souvent conçu à la main grâce à une pâte de verre ou de plastique (dans certains cas), le nazar est habituellement en couleur bleue. Il a visiblement la forme d’une goutte aplatie ou un œil. Le nom complet du nazar c’est le « nazar boncuk ». Étymologiquement, « nazar » tire sa source de l’arabe et veut dire « regarde ». « boncuk » quant à lui signifie littéralement « perle ». Le nazar est en un mot un talisman ancestral très populaire en Moyen-Orient et plus particulièrement en Turquie.

Que représente cette amulette ?

Comme mentionné un peu plus haut, le nazar est en forme d’œil. Dans la tradition turque, il symbolise le regard que les envieux et les jaloux peuvent avoir sur une personne. Selon la croyance Turc, ce talisman est capable de protéger son porteur du regard malveillant d’autrui. Le nazar a le pouvoir d’absorber les énergies négatives projetées par le regard des jaloux. La croyance en l’existence d’un mauvais œil est d’ailleurs très populaire dans la culture judéo-chrétienne à telle enseigne qu’elle a été mentionnée dans la Bible et le Coran.